10 janvier 2020

Notre test et prise en main des HoloLens 2

Les HoloLens 2 sont arrivées avant les vacances dans nos locaux, et, après avoir pu découvrir ses capacités en réalisant un premier projet, nous voulions vous faire part des principales évolutions que nous avons constatées par rapport à l’HoloLens 1.

Confort matériel

Alors qu’il était éprouvant physiquement de porter les HL1 pendant plusieurs heures, cela change avec HL2. Même si le poids ne diminue que de quelques grammes à 566 grammes, le centre de gravité est beaucoup mieux réparti entre l’avant et l’arrière. Le casque se fait moins ressentir sur la tête, on pourrait presque l’oublier. Une utilisation de plusieurs heures par jour paraît réaliste.

HL2 est aussi beaucoup plus facile à mettre : aussi simplement qu’une casquette. Fini les difficultés rencontrées avec HL1 qui demandait une phase d’adaptation assez longue pour parvenir à bien positionner le casque. Pour finir sur le matériel il est désormais très simple de lever la visière des HL2 pour sortir de la réalité mixte et poursuivre une autre activité.

Ergonomie

Les nouveaux capteurs des HL2 permettent le « tracking » des mains et du déplacement de l’iris des utilisateurs. Cela rend le dispositif plus intuitif. C’est un bon point car il est primordial que la prise en main de ce type d’appareil soit rapide. D’autant plus que les utilisateurs finaux ne sont pas forcément familiers avec l’utilisation de ce type de technologie.

Avec HL2 pour cliquer sur un bouton, on le pointe ou on appuie dessus avec le doigt, c’est très naturel.
La reconnaissance et le suivi de l’iris sont efficaces. D’une part pour se connecter, l’utilisateur n’est plus obligé de saisir son mot de passe. Les HL2 permettent, si on le souhaite, de reconnaître notre iris et de nous connecter automatiquement. D’autre part avec le suivi de l’iris l’utilisateur peut par exemple « scroller » dans un document en regardant vers le bas de celui-ci. Il est également possible de sélectionner des éléments ou de cliquer sur des boutons de la même manière.

La reconnaissance vocale est plus efficace et détecte par défaut beaucoup plus de mots que le HL1. L’utilisateur peut en partie piloter son appareil à la voix à la manière de Siri ou OK Google.

Ces nouvelles capacités sont très pertinentes car l’intérêt de HL est que l’utilisateur conserve les mains et l’esprit libres pour se focaliser sur la réalisation de sa tâche : monter un équipement, réaliser une opération de maintenance, utiliser des outils…

Puissance

Le champ de vision est plus large. L’impression d’hologrammes coupés sur les bords de l’écran est nettement atténuée par rapport à HL1. Un bémol cependant sur le rendu de l’écran, notamment l’affichage des couleurs qui est différent de HL1. Cela nécessite des adaptations dans le processus de création du contenu.

Les capteurs de profondeur issus de la nouvelle « Kinect for Azure », permettent un mapping 3D de l’espace plus précis. Ce qui laisse entrevoir de nombreuses possibilités : génération d’un modèle 3D à partir du scan de son espace, intégration d’ancres virtuelles…

Les HL2 gagnent en puissance avec l’intégration du processeur Qualcomm Snapdragon 850. La navigation dans les menus est plus fluide et le lancement des applications plus rapide. Il est également possible d’afficher des modèles 3D plus volumineux même si Microsoft conseille de rester dans la limite de 100 000 polygones maximum affichés à l’écran.

L’architecture de ce nouveau processeur étant différente, les applications HL1 ne sont pas compatibles. Une phase de migration vers le nouveau SDK HoloLens MRTK 2 est nécessaire.

Si vos applications requièrent plus de puissance de calcul, un espace de stockage complémentaire ou l’accès à différents services de type : IA, Chatbots, serveurs, calcul déporté… Les HL2 peuvent s’interfacer avec des services “Cloud” notamment Microsoft Azure. Une description des services Azure dédiés à la réalité mixte fera l’objet d’un prochain article.

Pour conclure nous sommes assez bluffés par cette nouvelle version et avons hâte d’étudier avec vous en quoi elle peut vous aider à améliorer vos activités.

Si vous avez un projet ou souhaitez venir tester nous sommes à votre disposition pour organiser une démonstration.

L’équipe C3D.

Pour plus d’infos sur les cas d’usage possibles du HL2, consultez notre article dédié.

Vous pouvez consulter les spécificités techniques détaillées des HL2 sur le site de Microsoft.