Accès espace client Veuillez entrez vos identifiants clients afin de consulter le suivi de vos projets.

Conseil 3D

Réalité virtuelle et augmentée : à quoi s’attendre en 2018 ? 19 décembre 2017

2017 a vu la hype autour de la réalité virtuelle redescendre un peu, ou plutôt se transférer à la réalité augmentée à la suite de la sortie des plateformes ARKit d’Apple et ARCore de Google. Pour autant le marché de la réalité virtuelle a continué à croitre, notamment avec l’arrivée de l’écosystème Microsoft. Cette croissance devrait se poursuivre et même s’accélérer en 2018, portée par plusieurs facteurs.

1) Microsoft et Oculus s’attaquent à la VR pour le B2B

Microsoft va continuer à pousser son écosystème en l’enrichissant, et ses nombreux partenaires (Acer, Dell, HP, Lenovo, Samsung, Asus…) en feront tout autant. La simplicité d’installation et de déploiement de ces casques (ils ne nécessitent ni capteurs externes, ni installation logicielle) par rapport au HTC Vive et à l’Oculus Rift va faire d’eux le choix idéal pour l’événementiel ou l’utilisation dans un cadre B2B. Leur lien de parenté avec HoloLens devrait également favoriser leur pénétration du monde professionnel. En parallèle, Oculus s’attaque désormais lui aussi au marché B2B, qui était jusqu’à présent l’apanage du Vive. L’arrivée de ces deux nouveaux acteurs devrait dynamiser l’adoption.

2) La réalité augmentée décolle sur smartphones

ARKit et ARCore vont prendre de l’ampleur en 2018 avec l’arrivée d’applications sérieuses répondant à de vrais besoins. Si sur le papier ce format est moins alléchant que celui d’HoloLens, il a le mérite d’être à la portée de chaque personne équipée d’un smartphone. Il faut donc s’attendre à voir un certain nombre d’innovations arriver de ce côté. Autre point crucial : Apple et Google travaillent sur des lunettes de réalité augmentée, c’est un secret connu de tous. Se familiariser aujourd’hui avec leurs plateformes est donc se préparer aux disruptions de demain.

3) L’arrivée des casques VR autonomes

2018 va voir arriver plusieurs casques de réalité virtuelle autonomes. Plus besoin d’ordinateur ou de smartphone, toute l’électronique sera intégrée dans le casque. Trois grands acteurs y travaillent : Google, Oculus et HTC. Google et HTC suivent une même approche, qui combine un casque doté de capacités « room-scale » à une manette qui fait office de pointeur laser. HTC a déjà lancé son casque, le Vive Focus, mais il n’est disponible qu’en Chine pour le moment. Google travaille avec Lenovo sur la question, et son casque devrait voir le jour avant l’été. Seul bémol de ces produits : leur prix, qui avoisinera les 600€. Oculus a choisi une voie différente : un casque autonome sans room-scale, aux capacités similaires à celles d’un Gear VR, mais à seulement 200€… un prix défiant toute concurrence. Chaque approche aura son usage suivant les besoins.

4) Après les POCs, place à l’industrialisation

2016 et 2017 ont été une période d’expérimentation pour les entreprises. Beaucoup de proof-of-concept ont été réalisés, mais sans pour autant donner lieu à des déploiements concrets en production. 2018 sera l’année de la concrétisation, avec la mise en place de vraies solutions répondant à des cas d’usage bien réels. C’est là que les projets sérieux seront séparés des simples « effets d’annonces » et que les entreprises ayant investi sérieusement seront récompensées.